Chiffres du jour : l’adhésion aux réformes proposées par Nicolas Sarkozy

Dimanche dernier, le président de la République a annoncé plusieurs réformes d’importance lors de son intervention télévisée. Comment ses propositions sont-elles accueillies par les Français ?

Une forte adhésion à la taxation des transactions financières et à l’encouragement de l’apprentissage

78% des Français estiment que la mise en place d’une taxe de 0,1% sur les transactions financières constitue une bonne mesure. Par ailleurs, la même proportion (78%) approuve les mesures proposées par Nicolas Sarkozy concernant l’apprentissage, qui consistent à rendre obligatoire le fait d’avoir au moins 5% d’apprentis dans les entreprises de plus de 250 salariés, sous peine de sanctions financières doublées.

Ces deux mesures se révèlent assez consensuelles puisqu’elles sont mêmes approuvées très majoritairement des sympathisants de gauche : 77% d’entre eux approuvent la taxe sur les transactions financières et 75% les mesures concernant l’apprentissage.

Plus d’un Français sur deux approuve l’augmentation de la CSG sur les revenus financiers

57% des Français se disent favorables à l’augmentation de deux points de la CSG sur les revenus financiers afin de permettre une baisse des charges patronales sur les salaires. Mais un Français sur quatre (39%) se déclare opposé à cette mesure, certainement plus du fait de sa finalité (la diminution des charges patronales) que sur le principe d’une plus forte taxation des produits financiers. Celle-ci est en effet largement acceptée par l’opinion, très favorable à faire peser sur les privilégiés un effort fiscal accru  en cette période de crise.

De fait, le clivage politique joue d’ailleurs assez sensiblement sur cette question : l’augmentation de la CSG sur les revenus financiers est approuvée par 78% des sympathisants de l’UMP et seulement 48% des sympathisants de gauche.

Les Français sont partagés concernant la facilitation de la construction des logements

Un Français sur deux (48%) adhère à la proposition formulée par Nicolas Sarkozy d’augmenter de 30% la taille possible des constructions immobilières et un Français sur deux (47%) s’y oppose.

Il s’agit là d’une mesure qui scinde fortement les camps politiques. Seuls un tiers des sympathisants de gauche (32%) porte un jugement favorable sur cette mesure qui va profiter aux propriétaires, tandis que huit sympathisants de l’UMP sur dix (79%) l’approuvent.

Un rejet majoritaire des accords compétitivité-emploi et surtout de l’augmentation de la TVA

Seuls 42% des Français considèrent comme une bonne mesure les accords compétitivité-emploi qui permettront, au niveau de chaque entreprise, d’introduire des accords concernant le temps de travail et les salaires. Une majorité des répondants (55%) s’oppose à cette mesure pouvant remettre en cause les 35 heures. Un tiers des Français estiment même que la mise en place de ces accords au niveau de l’entreprise constituent une « très mauvaise » décision.

Cette proposition divise fortement. Les sympathisants de gauche y sont très largement opposés : seuls 16% d’entre eux considèrent ces accords comme une bonne mesure. La remise en cause des 35 heures séduit en revanche grandement les sympathisants UMP (89%) mais aussi une majorité des sympathisants du FN (61%) et du MoDem (59%).

La mesure la plus impopulaire demeure l’augmentation du taux de TVA de 19,6% à 21,2% afin de permettre une diminution des cotisations patronales sur les salaires. Seuls 28% des Français l’approuvent et 69% jugent qu’il s’agit d’une mauvaise mesure. Quatre Français sur dix (42%) considèrent même qu’il s’agit d’une « très mauvaise mesure ».

Si l’on s’intéresse au clivage politique, il apparaît que cette augmentation de la TVA ne fédère que les sympathisants de l’UMP, qui l’approuve aux trois quarts (76%). A gauche, le rejet est massif (seuls 8% des sympathisants de gauche estimant qu’il s’agit d’une bonne mesure). Et seul un tiers des sympathisants FN (33%) et MoDem (36%) adhèrent à la mesure proposée par Nicolas Sarkozy.

Sondage BVA pour Orange, la presse régionale et RTL, réalisé par internet les 30 et 31 janvier, auprès d’un échantillon de 1 448 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s