Le rapport de force à trois semaines du premier tour

A un peu moins de trois semaines du premier tour de l’élection présidentielle, les études d’intentions de vote montrent des mouvements significatifs dans le rapport de force entre les candidats. Pratiquement tous les instituts de sondage (excepté BVA), s’accordent désormais à placer Nicolas Sarkozy en tête au premier tour, devançant légèrement François Hollande. Le candidat socialiste continue néanmoins à garder une solide avance pour le second tour et deux sondages parus ce matin (BVA et Ipsos) annoncent même que l’écart se creuserait de nouveau au détriment du président sortant. Cette tendance doit néanmoins être confirmée.

Les changements dans le rapport de forces ne concernent pas que le duo de tête. La question « qui est le troisième homme ? » se pose avec toujours plus d’incertitude. Les courbes de Jean-Luc Mélenchon, qui a nettement progressé dans les intentions de vote au mois de mars, et celle de Marine Le Pen, qui subit un mouvement inverse avec un léger tassement, sont très proches. Les différents instituts placent l’un ou l’autre candidat à la troisième place. Le troisième homme de 2007, François Bayrou, semble désormais distancé par ces candidats selon la plupart des instituts.

Les études d’intentions de vote se succèdent mais que disent-elles réellement et quelles sont les évolutions retracées par les différents instituts ? Cet article, qui fait suite à celui que nous avons publié il y a quelques jours, fait la synthèse des baromètres d’intentions de vote les plus relayés dans les médias.

Ipsos : Nicolas Sarkozy tutoie François Hollande, Jean-Luc Mélenchon dépasse François Bayrou

Ce matin, les radios et télévisions publiques se sont fait le relais de la nouvelle vague d’enquête de leur baromètre Ipsos, réalisée les 30 et 31 mars. Avec un décalage sur pratiquement tous les autres instituts de sondages (Ifop, CSA, TNS Sofres, OpinionWay et Harris interactive), Ipsos annonce un croisement des courbes entre Nicolas Sarkozy et François Hollande au premier tour. Le candidat de l’UMP, en gagnant deux points par rapport à la précédente étude réalisée les 23 et 24 mars, atteint désormais 29,5% et devance François Hollande qui recueille 27,5% d’intentions de vote (-0,5 points).

Après avoir placé Jean-Luc Mélenchon en quatrième place la semaine dernière, l’institut lui attribue désormais la troisième marche du podium. Avec 14,5% d’intentions de vote dans cette nouvelle enquête, le candidat du Front de gauche devance symboliquement Marine Le Pen, qui recule par rapport à la semaine dernière (14%, -2 points). Néanmoins, plus que de remarquer quel candidat est placé devant l’autre, c’est la proximité entre ces deux candidats qu’il convient de noter. Les marges d’erreurs interdisent en effet de conclure définitivement sur la place respective de chacun et chacun de ces candidats est, à l’heure actuelle, le potentiel « troisième homme » de cette campagne. Les études à venir devront confirmer si le recul de Marine Le Pen et la montée en puissance continue de Jean-Luc Mélenchon se confirment. Les différents instituts d’étude, qui annoncent l’un la candidate du Front national devant le candidat du Front de gauche, et l’autre l’inverse, posent le constat d’un duel très serré pour la troisième place à trois semaines du premier tour.


BVA : François Hollande demeure en tête du premier tour et Jean-Luc Mélenchon à la quatrième place

Une autre étude a été publiée ce matin, réalisée par l’institut BVA entre le 29 et 31 mars. Cet institut demeure le seul (avec LH2) à placer François Hollande en tête du premier tour et à n’avoir pas annoncé de croisement des courbes entre les deux principaux candidats. Néanmoins, l’écart entre eux se resserrent nettement et n’est plus que d’un point. Nous soulignerons (comme le fait d’ailleurs BVA) qu’avec les marges d’erreur, il est impossible de réellement déterminer quel candidat se trouve devant l’autre, mais il demeure que, pour cet institut, le croisement symbolique des courbes n’est pas encore d’actualité.


Pour la troisième place, la proximité des courbes observé entre Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon se retrouve. Les deux candidats sont à un point d’écart, avec Marine Le Pen  (15%, +2 points par rapport aux 21-22 mars) repassant devant Jean-Luc Mélenchon (14%, stable), alors que la semaine dernière, les places étaient inversées. Ces changements dans la hiérarchie démontrent que les deux candidats disposent, selon BVA, de potentiels électoraux relativement égaux et qu’il apparaît aujourd’hui bien difficile de déterminer lequel devance l’autre dans le rapport de force.

François Bayrou poursuit une lente baisse et, en recueillant 11% d’intentions de vote, n’apparaît plus désormais dans les prétendants crédibles à la troisième place. Il reste néanmoins presque trois semaines de campagne et la partie n’est pas encore jouée pour le candidat du MoDem qui peut encore rêver à conserver la troisième place conquise lors de la précédente élection présidentielle, même si la dynamique est pour l’instant clairement négative.

 

Ifop : Nicolas Sarkozy en tête du premier tour depuis la mi-mars, Marine Le Pen toujours à la troisième place

Le 12 mars dernier, l’Ifop était le premier institut de sondage à annoncer un croisement des courbes entre Nicolas Sarkozy et François Hollande au premier tour de l’élection présidentielle. Nicolas Sarkozy, en hausse de 1,5 points par rapport au précédent sondage réalisé du 23 au 26 février, atteint désormais 28,5% des intentions de vote au premier tour et dépasse donc François Hollande, crédité de 27% des voix, en diminution de 1,5 points.

Le lendemain, le « rolling » de l’Ifop, c’est-à-dire les intentions de vote réalisées en continu par l’institut (un résultat présenté tous les jours de la semaine), montre également ce croisement des courbes annoncé par l’autre sondage de l’institut. Du 13 au 16 mars, Nicolas Sarkozy restera en première place du premier tour selon le « rolling ». Les 19, 20 et 21 mars, au moment des événements de Toulouse, les deux candidats seront à égalité (le 20, François Hollande repassera même symboliquement en tête de 0,5 point). Depuis le 22 mars, Nicolas Sarkozy reprend la tête sans parvenir vraiment à creuser l’écart, qui se contient entre 1 et 2 points.

Le croisement des courbes entre les deux candidats s’explique autant par la légère diminution des intentions de vote en faveur de François Hollande (de l’ordre de deux points) que par une légère augmentation de celles en faveur de Nicolas Sarkozy (de l’ordre de deux points également).

S’agissant du deuxième croisement des courbes, celui qui concerne Jean-Luc Mélenchon, il intervient le 26 mars dans les études de l’Ifop et fait suite à une dynamique ascendante du candidat du Front de gauche depuis le début du mois de mars (+6 points, soit quasiment un doublement des intentions de vote en sa faveur), ainsi qu’à un tassement plus léger de François Bayrou (environ deux points en deux semaines). Cependant, depuis une semaine, les intentions de vote pour le candidat du Front de gauche restent stables (voire tendent à décroître) et, pour l’Ifop, le troisième homme reste bien une femme, la candidate du Front national, qui dispose toujours de 2 à 3 points d’avance selon cet institut.

CSA : Sarkozy nettement au-dessus de François Hollande au premier tour, Jean-Luc Mélenchon à égalité avec François Bayrou derrière Marine Le Pen

Le lendemain de l’annonce du croisement des courbes par l’Ifop, CSA avait publié une intentions de vote confirmant la progression de Nicolas Sarkozy : l’institut annonce les deux principaux candidats à égalité avec 28% d’intentions de vote. Dans leurs deux études suivantes, le croisement des courbes est effectif : Nicolas Sarkozy, avec 30% des voix, dépasse François Hollande, pour qui les intentions de vote s’essoufflent (28% les 19-20 mars et 26% les 26-27 mars).

Concernant le candidat du Front de gauche, aucune modification n’intervient dans la hiérarchie des candidats bien que Jean-Luc Mélenchon se rapproche de François Bayrou et de Marine Le Pen. Depuis les 19 et 20 mars, CSA donne François Bayrou et Jean-Luc Mélenchon à égalité. S’ils tutoyaient la candidate du Front national les 19 et 20 mars, Marine Le Pen recreuse la distance avec les « quatrièmes hommes » dans la dernière étude publiée et réalisée les 26 et 27 mars (15% d’intentions de vote, 12,5% pour François Bayrou et Jean-Luc Mélenchon).

 

TNS Sofres : Nicolas Sarkozy en tête du premier tour, Jean-Luc Mélenchon derrière Marine Le Pen

Les intentions de vote de la TNS Sofres confirment les tendances données par les autres instituts : d’une part Nicolas Sarkozy, qui augmente légèrement, défie désormais à François Hollande, en légère perte de vitesse, la première place du premier tour. Dans la dernière vague d’enquête de la TNS Sofres, réalisée les 26 et 27 mars, le croisement des courbes se produit entre les deux principaux candidats, Nicolas Sarkozy obtenant 29% d’intentions de vote (+3 points par rapport au 12 mars) et François Hollande 28% (-2 points).

La dynamique de Jean-Luc Mélenchon se renforce au cours des quinze derniers jours et celui-ci passe devant François Bayrou, dont le socle d’intentions de vote s’érode légèrement (13,5% pour Jean-Luc Mélenchon, +3,5 points et 10% pour François Bayrou, -1,5 points). Néanmoins, cet institut, comme l’Ifop, BVA et CSA, place toujours le candidat du Front de gauche derrière Marine Le Pen (15% d’intentions de vote).

 

NB : Dans la lignée de notre précédent article, nous avons pris le parti, par souci de concision, d’analyser les intentions de vote de cinq instituts de sondage. Ne sont pas traitées les intentions de vote de LH2, d’OpinionWay ou d’Harris interactive, qui montrent néanmoins les mêmes tendances.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s