L’analyse sociologique du vote au second tour : selon l’âge et le sexe

Les résultats définitifs du second tour sont désormais connus : 51,62% pour François Hollande et 48,38% pour Nicolas Sarkozy. Sous ce résultat d’ensemble, des disparités fortes se cachent selon les catégories de population. Comment les Français ont-ils voté au second tour selon leurs caractéristiques socio-démographiques ?

Le vote selon l’âge : plus complexe que la formule « les jeunes pour Hollande, les plus âgés pour Sarkozy »

L’âge apparaît comme un facteur assez discriminant lors du vote. Il est d’ailleurs bien établi en sociologie électorale que les jeunes sont davantage portés à voter à gauche, tandis que les personnes les plus âgées tendent plus vers la droite. Néanmoins, l’analyse du vote lors de ce second tour apporte des nuances importante à l’idée que plus on serait âge, plus on voterait à droite.

Vote au second tour de l’élection présidentielle de 2012 selon les tranches d’âge (sondage OpinionWay)

Comme le montre ce graphique, les Français les plus jeunes votent largement plus que la moyenne pour François Hollande (59% contre 51,62% chez l’ensemble de la population), néanmoins, les 50-59 ans ont tout autant voire légèrement davantage voté pour le candidat socialiste (60%). Faut-il y percevoir un vote catégoriel pour l’avenir des retraites de la part de ceux qui vont y entrer dans les prochaines années ?

Hormis cette classe d’âge, la règle « plus on est âgé, plus on vote à droite » est respectée. Les Français âgés de plus de 60 ans votent majoritairement pour le candidat de l’UMP (54%), et le sondage OpinonWay sur lequel nous appuyons notre analyse montre également que Nicolas Sarkozy arrive à l’emporter chez les 35-49 ans (51%). Quant aux 25-34 ans, ils votent majoritairement pour François Hollande (55%).

Le vote selon le sexe : plus de différence entre les hommes et les femmes ?

Alors que les enseignements de la sociologie politique traditionnels montrent que les femmes sont légèrement plus portées à droite que la moyenne, le sondage OpinionWay réalisé le jour du vote montre que cette différence n’est plus prégnante pour le second tour de l’élection présidentielle de 2012 : hommes et femmes ont voté dans les mêmes proportions pour les deux candidats.

Vote au second tour de l’élection présidentielle de 2012 selon les tranches d’âge (sondage OpinionWay)

Le vote des femmes perdrait-il de sa spécificité et l’émancipation féminine gommerait-elle enfin son faible penchant conservateur ? Il convient de ne pas tirer trop vite cette conclusion. Cette absence de différence entre les sexes lors du scrutin, étonnante au regard des constats dressés lors des élections précédentes, n’est confirmée par aucune autre étude de sociologie de l’électorat à ce jour. Les autres instituts de sondage relèvent une légère prime au candidat de l’UMP parmi les femmes. Ainsi, selon CSA, 50% d’entre elles auraient voté pour le candidat sortant, 49% pour TNS Sofres et l’Ifop.

 

Sondage OpinionWay pour le Figaro, réalisé par internet le 6 mai 2012 auprès d’un échantillon de 9582 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus et inscrite sur les listes électorales, ayant voté au second tour de l’élection présidentielle.
Parmi les nombreux sondages d’analyse d’électorat du second tour conduits, nous avons préféré celui d’OpinionWay car il offre la plus grande taille d’échantillon, et semble donc le plus fiable pour conduire une analyse par sous-catégories.

Les autres études mentionnées dans cet article sont les suivantes :

– TNS Sofres en partenariat avec Sopra Group pour Sciences Po Bordeaux, Grenoble et Paris : étude réalisée le 6 mai par téléphone auprès d’un échantillon de  1521 personnes, représentatif de l’ensemble de la population française âgée de 18 ans et plus inscrite sur les listes électorales.
– CSA pour BFM TV, 20 minutes et RMC : étude réalisée le 6 mai par internet auprès d’un échantillon de  2612 personnes, représentatif de l’ensemble de la population française âgée de 18 ans et plus inscrite sur les listes électorales.
– Ifop en partenariat avec Fiducial pour Europe 1, Paris Match et Public Sénat : étude réalisée le 6 mai par internet auprès d’un échantillon de  1968 personnes, représentatif de l’ensemble de la population française âgée de 18 ans et plus inscrite sur les listes électorales.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s