Contestation des résultats du vote pour la présidence de l’UMP : quel impact sur l’image du parti et de ses dirigeants ?

Le prochain président de l’UMP devait être désigné par le vote des adhérents de l’UMP dimanche 18 novembre. Les résultats serrés ont entraînés de multiples contestations et coups de théâtre relayés par les médias. Sur toutes les chaînes, radios et dans tous les journaux, on parle du « triste spectacle » que donne de lui le principal parti d’opposition. Que révèlent les premiers sondages parus de l’impact de cette crise partisane dans l’opinion publique ?

Jean-François Copé et François Fillon sortent particulièrement écornés de ces bisbilles

Un sondage BVA réalisé « à chaud » les 22 et 23 novembre démontre que l’image des deux principaux protagonistes a été fortement endommagée par les disputes qui agitent le parti. Ce sondage prend pour point de comparaison antérieur les données de popularité de l’Ifop*, dont la dernière vague d’enquête a été réalisée en début de mois (8 et 9 novembre). Si l’on reprend les données de l’Ifop depuis le début de l’année en ajoutant les résultats par BVA, on obtient le graphique suivant :

Évolution de la popularité de François Fillon et de Jean-François Copé auprès de l’ensemble des Français ( % de « bonnes opinions »)

 

Les cotes de popularité des deux hommes subissent une forte baisse entre la mesure effectuée début novembre et celle réalisée deux semaines plus tard. Cette diminution est plus forte pour Jean-François Copé que pour François Fillon :

Un Français sur deux (52%) continue à déclarer avoir une « bonne opinion » de François Fillon, ce qui constitue un score relativement élevé, comparable à celui obtenu par Nicolas Sarkozy en début de mois (50%) ou celui de François Hollande (49%). La diminution par rapport à l’avant-crise est néanmoins très significative (-11 points).

La cote de popularité de Jean-François Copé, déjà plus faible, est davantage affectée par la crise à la tête de l’UMP. Seul un quart des Français (26%) déclare désormais avoir une bonne opinion de l’ancien secrétaire général de l’UMP, soit une diminution de 22 points par rapport au début du mois.

Cette plus forte chute de Jean-François Copé s’explique par le fait que celui est davantage considéré comme responsable de la crise qui agite aujourd’hui le parti de droite. Si un Français sur deux (48%) estime que les deux personnalités ont joué un rôle tout aussi important dans les déchirements au sein du parti, quand ils choisissent un responsable principal, les Français désignent largement plus Jean-François Copé (38%) que François Fillon (12%). Notons néanmoins que cette désignation peut être en partie due à la popularité préexistante des deux rivaux : Jean-François Copé disposant d’un a priori plus négatif dans l’opinion publique, les Français qui n’auraient pas suivi tous les rebondissements de cette crise de succession pourraient davantage le pointer comme le coupable en se basant sur leurs perceptions antérieures. Toutes les personnes formulant un jugement par le biais de ce sondage ne disposent évidemment pas de toutes les informations, et n’en disposeront sans doute jamais. Il est néanmoins intéressant de constater que, parmi l’ensemble de la population, c’est Jean-François Copé qui paie le plus fort tribut de cette crise, alors même qu’il a été désigné vainqueur par la COCOE.

La popularité des deux hommes chute également au sein de l’électorat UMP

Si l’on s’intéresse désormais plus précisément à l’opinion des sympathisants UMP, essentielle puisqu’ils sont le cœur de l’électorat du parti, les mêmes évolutions s’observent. La détérioration de l’image des deux principaux leaders de l’UMP affecte l’électorat du parti, et pas seulement les Français qui ne se sentent pas proches de l’UMP. Et comme parmi l’ensemble de la population, c’est Jean-François Copé qui subit la plus forte diminution de sa cote de popularité, même si l’écart entre les deux hommes est moins important au sein des sympathisants, car les responsabilités sont perçues comme plus partagées au sein de cette sous-population : 29 % des sympathisants UMP désignent Jean-François Copé comme le principal responsable de la crise, 20 % François Fillon et 49 % les deux.

Évolution de la popularité de François Fillon et de Jean-François Copé auprès des sympathisants UMP ( % de « bonnes opinions »)

 

Remarquons néanmoins que les deux hommes continuent de jouir d’un solde d’opinion nettement positif parmi les sympathisants : François Fillon recueille désormais de 76 % d’opinions favorables (-13 points par rapport aux 8 et 9 novembre) et Jean-François Copé de 64 % (-15 points).

Les sondages dont nous disposons à l’heure actuelle ne nous permettent pas de savoir si cette baisse de popularité a pu affecter d’autres dirigeants du parti, voire tous. Les prochains publications des baromètres de popularité nous permettront de constater si le discrédit est allé au-delà des deux candidats et notamment de voir dans quelle mesure leurs principaux lieutenants ont également été associés à la crise actuelle.

En revanche, l’image du parti est moins affectée

L’image globale de l’UMP apparaît également affectée, mais dans une moindre mesure. Ainsi, 36 % déclarent aujourd’hui avoir une bonne opinion de l’UMP, un recul de « seulement » 5 points par rapport au début du mois, donc plus limité que celui qui touche ses dirigeants.

Néanmoins, la « crise à l’UMP » n’est toujours pas close…

 

* La question et le mode de recueil utilisés sont identiques. Néanmoins soulignons que BVA n’a pas donné l’intégralité des données, notamment le nombre de « nsp », ce qui permettrait d’être absolument certain de la comparabilité des terrains d’enquête (ex : politique de relance des enquêteurs).

Les références du sondage cité dans cet article sont les suivantes : sondage BVA pour I-Télé réalisé par téléphone les 22 et 23 novembre 2012, auprès d’un échantillon de 976 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Advertisements

2 commentaires sur “Contestation des résultats du vote pour la présidence de l’UMP : quel impact sur l’image du parti et de ses dirigeants ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s