Municipales : les intentions de vote à Strasbourg

(Mis à jour : 19 mars 2014)

Tendance des sondages : incertain
(maire actuel : Roland Ries, PS)

 

Jusqu’à la mi-février, le maire socialiste sortant, Roland Ries, disposait d’une légère avance dans l’optique des municipales à Strasbourg. Les deux dernières enquêtes réalisées par CSA (3-4 mars) et Ipsos (17-18 mars) confirment un resserrement des forces et le scrutin apparaît désormais très incertain dans la capitale alsacienne, qui pourrait basculer à droite.

Au premier tour, la liste de Roland Ries au coude-à-coude avec celle de Fabienne Keller

Dans la dernière enquête réalisée à Reims (Ipsos les 17 et 18 mars), les deux principales listes sont au coude-à-coude au premier tour : la liste du maire sortant (PS) recueille 33% des intentions de vote contre 32% à la liste de Fabienne Keller (UMP-MoDem). En janvier et jusqu’à la mi-février, la liste socialiste de Roland Ries disposait d’une légère avance dans les sondages, qu’elle semblait avoir perdu dans le sondage effectué début mars (CSA). Elle revient désormais aux niveaux enregistrés précédemment.

La liste  UMP-MoDem conduite par Fabienne Keller reste relativement stable (de 30% à 33% des intentions de vote depuis janvier).

Évolution des intentions de vote pour le premier tour de l'élection municipale à Strasbourg (données TNS Sofres, Ifop et CSA)
Évolution des intentions de vote pour le premier tour de l’élection municipale à Strasbourg (données TNS Sofres, Ifop, Ipsos et CSA)
NB : dans ce graphique, ne figurent que les 6 listes qui disposent des meilleurs scores.

 

A gauche, EELV signe une belle performance avec de 9% à 10% d’intentions de vote dans les cinq sondages pour la liste conduite par Alain Jund, soit 3 à 4 points de plus que le score obtenu en 2008. Les partis à la gauche du PS se renforcent également. Alors que l’extrême-gauche n’avait capitalisé que  2,94% des voix en 2008 (réparties entre 3 listes), dans ces études, leur poids est doublé : la liste Front de gauche menée par Jean-Claude Val recueille de 4% à 6% des intentions de vote. Les deux autres listes d’extrême-gauche sont à égalité dans la dernière étude : 0,5% pour celle du POI menée par Elisabeth Del Grande et le même score pour celle de Pierrette Morinaud pour LO (une liste NPA a été testée jusqu’à début mars, mais celle-ci ne sera pas présente lors du vote).

A droite, la liste UMP-MoDem est concurrencée par la liste UDI conduite par François Loos. Celle-ci capitalise de 7% à 11% des suffrages dans ces sondages. Elle obtient son meilleur score dans la dernière enquête et semble donc en progression.

L’extrême-droite reste plus faible à Strasbourg qu’en moyenne nationale mais pourrait néanmoins créer une triangulaire, même si cette hypothèse semble s’éloigner selon la dernière enquête qui lui accorde 8% des intentions de vote. La liste du Front national, sous la houlette de Jean-Luc Schaffhauser apparaissait jusque là en progression constante dans les sondages. Elle obtenait 7% des suffrages dans le sondage de TNS Sofres (début janvier), 8,5% dans le premier de l’Ifop (début février), 9,5% dans la deuxième enquête de l’Ifop (mi-février) et 11% dans l’étude réalisée début mars par CSA. Quel que soit son score final, le FN progressera fortement par rapport à 2008 (3% des voix).

Les autres listes ont du mal à s’imposer. La liste « Mouvement citoyen de Strasbourg » conduite par Tuncer Saglamer, introduite dans les enquêtes depuis fin janvier, séduit de 0,5% à 2% des électeurs et la liste Union sociale démocrate d’Armand Tenesso recueille au maximum 1% des intentions de vote dans les derniers sondages.

 

Au second tour, un rapport de force très incertain et une gauche en baisse depuis janvier

La configuration du second tour apparaît indécise. Le Front national pourrait en effet créer une triangulaire. Si la liste EELV peut atteindre le seuil des 10% comme le suggèrent ces sondages, elle devrait sans doute s’allier avec le PS afin de donner toutes les chances à la gauche de l’emporter, tout comme la liste UDI devrait rejoindre celle de Fabienne Keller.

Dans l’hypothèse d’un duel gauche / droite, la liste du maire sortant, qui arrivait en tête des sondages jusqu’à mi-février, est désormais au coude-à-coude avec la liste de Fabienne Keller. Dans les deux dernières enquêtes, le maire sortant obtient 50% d’intentions de vote, contre 50% à son adversaire à la tête d’une liste regroupant l’UMP, l’UDI et le MoDem.

Évolution des intentions de vote pour le second tour de l'élection municipale à Strasbourg (données TNS Sofres, Ifop et CSA)
Évolution des intentions de vote pour le second tour de l’élection municipale à Strasbourg (données TNS Sofres, Ifop, Ipsos et CSA)

 

La gauche recule très clairement par rapport à 2008 (58% pour la liste de Roland Ries contre 42% pour Fabienne Keller). A un mois du scrutin, l’espoir est donc totalement permis à l’opposition si le Front national ne se maintenait pas. En revanche, si celui-ci passait l’étape du premier tour, la liste de gauche dispose d’un avantage, même si celui-ci ne cesse de se réduire : dans le dernier sondage, la liste de Roland Ries recueille 48% des intentions de vote (-1 point par rapport à mi-février), celle de Fabienne Keller 45% (+3 points) et celle du Front national 7%.

Évolution des intentions de vote pour le second tour de l'élection municipale à Strasbourg (données TNS Sofres, Ifop, Ipsos et CSA)
Évolution des intentions de vote pour le second tour de l’élection municipale à Strasbourg (données TNS Sofres, Ifop, Ipsos et CSA)

 

Résultats détaillés

Intentions de vote à Strasbourg (9-11 janvier 2014 - TNS Sofres)
Intentions de vote à Strasbourg (9-11 janvier 2014 – TNS Sofres)
Intentions de vote à Strasbourg (30 janvier - 1er février 2014 - Ifop)
Intentions de vote à Strasbourg (30 janvier – 1er février 2014 – Ifop)
Les intentions de vote à Strasbourg (17-19 février 2014 - Ifop)
Les intentions de vote à Strasbourg (17-19 février 2014 – Ifop)
Les intentions de vote à Strasbourg (3-4 mars 2014 - CSA)
Les intentions de vote à Strasbourg (3-4 mars 2014 – CSA)
Les intentions de vote à Strasbourg (17-18 mars 2014 - Ipsos)
Les intentions de vote à Strasbourg (17-18 mars 2014 – Ipsos)

Références

(1) Sondage TNS Sofres pour Sopra Group, le Nouvel Observateur et RTL, réalisé par téléphone du 9 au 11 janvier 2014 auprès d’un échantillon de 600 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d’un échantillon de 966 personnes, représentatif de la population strasbourgeoise âgée de 18 ans et plus.
(2) Sondage Ifop pour Fiducial, Paris Match, Public Sénat et Sud radio, réalisé par téléphone du 30 janvier 2014 au 1er février 2014 auprès d’un échantillon de 603 personnes, représentatif de la population de Strasbourg inscrite sur les listes électorales.
(3) Sondage Ifop pour Europe 1 et les DNA, réalisé par téléphone du 17 au 19 février 2014 auprès d’un échantillon de 609 personnes, représentatif de la population de Strasbourg inscrite sur les listes électorales.
(4) Sondage CSA pour BFMTV, le Figaro et Orange, réalisé par téléphone du 3 au 4 mars 2014 auprès d’un échantillon de 602 personnes, représentatif de la population de Strasbourg inscrite sur les listes électorales.
(5) Sondage Ipsos pour Steria et France 3 Alsace, réalisé par téléphone du 17 au 18 mars 2014 auprès d’un échantillon de 604 personnes, représentatif de la population de Strasbourg inscrite sur les listes électorales.

 

RETOUR AU RÉCAPITULATIF DE L’ENSEMBLE DES SONDAGES D’INTENTIONS DE VOTE POUR LES MUNICIPALES

 

VOIR AUSSI NOTRE NOTE DE LECTURE POUR LES SONDAGES D’INTENTIONS DE VOTE

Publicités

2 commentaires sur “Municipales : les intentions de vote à Strasbourg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s