Municipales : les intentions de vote à Reims

Mis à jour : 19 mars 2014

 

Tendance des sondages : incertain
(maire actuel : Adeline Hazan, PS)

D’après les trois sondages réalisés dans la ville (Ifop les 31  janvier et 1er février, CSA les 3 et 4 février et Ipsos les 17 et 18 mars), Reims, actuellement dirigée par Adeline Hazan (PS) pourrait basculer à droite lors des prochaines élections municipales. Cette victoire n’est cependant pas acquise et le PS peut garder l’espoir de conserver cette ville, les sondages apparaissant serrés, notamment du fait de la très probable présence du Front national au second tour.

 

La liste d’Adeline Hazan progresse au premier tour selon la dernière enquête

Au premier tour, la liste de droite menée par Arnaud Robinet (UMP-UDI-MoDem) recueillait de 42% à 43% des intentions de vote dans les deux premières enquête et arrivait donc en tête. Dans le dernier sondage, elle n’en obtient plus que 39% et se situe désormais derrière la liste de la maire sortante, Adeline Hazan, qui enregistre 42% des intentions de vote pour sa liste d’union de gauche (PS-EELV-PC-PRG), après en avoir obtenu de 37% à 38% dans les sondages réalisés en février. La liste de gauche retrouverait donc son niveau de 2008 (42%).

Le Front de gauche, dont la liste est menée par Karim Mellouki, n’aattire plus que 4% des électeurs rémois et recule donc par rapport aux deux premières enquêtes (6%), ce qui peut expliquer la hausse des intentions de vote pour la liste de la maire actuelle. Si le sondage de l’Ifop ne teste pas la présence de la liste LO de Thomas Rose, les sondages CSA et Ipsos lui accordent respectivement 3% et 2% des intentions de vote, soit le double du score qu’il avait réalisé en 2008 (1,3% des voix).

Enfin, le Front national est crédité de 10% (CSA) à 13% des voix (Ifop et Ipsos). La liste de Roger Paris dispose donc d’un score en très nette progression par rapport au précédent scrutin municipal (4% des voix). Celui-ci devrait permettre à l’extrême-droite de se maintenir au second tour (le seuil du maintien étant fixé à 10%).

Les intentions de vote à Reims (17-18 mars 2014 - Ipsos)
Les intentions de vote à Reims (17-18 mars 2014 – Ipsos)

 

Un second tour incertain du fait d’une triangulaire avec le Front national

Dans la triangulaire qui se dégage pour le second tour à Reims, la victoire de la maire sortante est loin d’être acquise. Alors qu’elle l’avait emporté largement en 2008 (56% des voix), Adeline Hazan apparaît en difficulté et en fort recul par rapport au précédent scrutin : elle ne recueille en effet que de 42% (Ifop) à 46% (Ipsos) des intentions de vote.

Son score au deuxième tour est néanmoins en progression. Le dernier sondage, celui d’Ipsos, donne désormais l’avantage à la maire sur la liste d’Arnaud Robinet : elle obtient 46% des intentions de vote contre 42% à la liste UMP-UDI-MoDem et 12% à la liste frontiste. En février, le sondage de CSA donnait les deux principales listes à quasi-égalité : 44% pour Adeline Hazan, 45% pour Arnaud Robinet et 11% pour Roger Paris. Et celui de l’Ifop donnait même l’avantage à la droite : 46% pour la liste UMP-UDI-MoDem, 42% pour la gauche et 12% pour le Front national.

Si la marge d’erreur ne permet pas de déterminer le vainqueur dans l’état actuel des forces, la tendance semble dorénavant plutôt favorable à la gauche, qui semble avoir inversé la vapeur par rapport au début du mois de février.

 

Résultats détaillés

Intentions de vote à Reims (31 janvier - 1er février 2014 - Ifop)
Intentions de vote à Reims (31 janvier – 1er février 2014 – Ifop)
Intentions de vote à Reims (3-4 février 2014 - CSA)
Intentions de vote à Reims (3-4 février 2014 – CSA)
Les intentions de vote à Reims (17-18 mars 2014 - Ipsos)
Les intentions de vote à Reims (17-18 mars 2014 – Ipsos)

 

Références

(1) Sondage Ifop pour Europe 1 et l’Union, réalisé par téléphone du 31 janvier au 1er février 2014 auprès d’un échantillon de 558 personnes, représentatif de la population rémoise âgée de 18 ans et plus et inscrite sur les listes électorales.
(2) Sondage CSA pour BFMTV, le Figaro et Orange, réalisé par téléphone du 3 au 4 février 2014 auprès d’un échantillon de 601 personnes, représentatif de la population rémoise âgée de 18 ans et plus et inscrite sur les listes électorales.
(3) Sondage Ipsos pour Steria et France 3 Champagne Ardenne, réalisé par téléphone du 17 au 18 mars 2014 auprès d’un échantillon de 602 personnes, représentatif de la population rémoise âgée de 18 ans et plus et inscrite sur les listes électorales.

 

RETOUR AU RÉCAPITULATIF DE L’ENSEMBLE DES SONDAGES D’INTENTIONS DE VOTE POUR LES MUNICIPALES

VOIR AUSSI NOTRE NOTE DE LECTURE POUR LES SONDAGES D’INTENTIONS DE VOTE

Advertisements

2 commentaires sur “Municipales : les intentions de vote à Reims

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s