Elections européennes : un sondage OpinionWay donne l’UMP en tête des intentions de vote

Après trois sondages de l’Ifop, OpinionWay vient de publier sa première enquête d’intentions de vote pour les élections européennes. Si les résultats ne sont pas fondamentalement différents des études de l’Ifop, le sondage d’OpionWay permet néanmoins d’apporter quelques nuances.

Le FN et l’UMP en tête des intentions de vote

Dans cette enquête, c’est l’UMP qui arrive en tête des intentions de vote avec 22% et non pas le Front national, comme dans toutes les études réalisées par l’Ifop. L’UMP devance donc le parti de Marine Le Pen, qui attire 20% des électeurs selon cette étude. L’écart entre l’UMP et le FN reste néanmoins compris dans la marge d’erreur du sondage. ce qui signifie qu’il pourrait être en tête dans l’opinion à l’heure actuelle. La conclusion à tirer de cette nouvelle enquête est que l’UMP et le Front national sont aujourd’hui au coude-à-coude dans l’optique du scrutin européen. En moyenne, ils recueillent tous les deux 22% d’intentions de vote (cf. tableau infra).

Par conséquent, le Front national confirme une forte progression par rapport aux élections européennes de 2009, où il n’avait rassemblé que 6% des électeurs. A l’inverse, l’UMP recule puisqu’elle avait obtenu 28% des suffrages lors du précédent scrutin européen. La montée du Front national n’est sans doute pas étrangère à cette baisse de l’UMP, mais notons également que la création de l’UDI – ralliée avec le MoDem dans le cadre de ces élections – explique également les difficultés de l’UMP à réitérer son score d’il y a 6 ans.

Les intentions de vote pour les élections européennes (sondages Ifop et OpinionWay)
Les intentions de vote pour les élections européennes (sondages Ifop et OpinionWay)

Le parti socialiste en troisième position

Dans le sondage OpinionWay, le parti socialiste ne recueille que 16% des intentions de vote. La tendance à la baisse observée dans les sondages Ifop est donc confirmée : le PS obtenait 21% des intentions de vote en mai 2013, 19% en octobre et 18% en janvier. Malgré ce score extrêmement faible, le PS ne reculerait néanmoins pas par rapport à 2009, où il avait réalisé l’un des pires résultats électoraux de son histoire (16%).

2014-02 - Evolution sondages européennes

Les centristes, quatrième force à l’issue des élections

Pour la première fois, l’UDI et le MoDem partiraient ensemble lors d’élections nationales. Les deux partis centristes obtiennent 12% des intentions de vote dans le sondage d’OpinionWay, un score comparable à celui enregistré par l’Ifop dans ses précédentes enquêtes (11%).

Du Front de gauche ou d’EELV, qui sera la deuxième force de gauche ?

L’enquête d’OpinionWay donne le Front de gauche et EELV à égalité avec 9% des intentions de vote. Elle marque donc une légère remontée des écologistes qui étaient, dans les études de l’Ifop, systématiquement devancées par le Front de gauche (de 6% à 7,5% d’intentions de vote pour EELV contre de 9% à 10% pour le Front de gauche). Les écologistes, même si leur progression se confirmait, restent néanmoins en très fort recul par rapport aux précédentes élections européennes où ils avaient obtenu 16% des voix. A l’inverse, le Front de gauche se renforce (6% en 2009).

La stabilité de Debout la République

Le parti de Nicolas Dupont-Aignan reste stable dans les enquêtes d’intentions de vote réalisées depuis plusieurs mois, avec de 2% à 3%.

L’extrême-gauche en reflux

Le sondage d’OpinionWay montre un décollage du NPA, avec 4% des intentions de vote. Celui-ci reste néanmoins à confirmer. Les études précédentes de l’Ifop le créditaient de seulement 2% des intentions de suffrage. L’extrême-gauche avait rassemblé 6% des électeurs en 2009.

 

Références :
(1) Sondage Ifop pour Valeurs actuelles, réalisé par internet du 29 au 31 mai 2013, auprès d’un échantillon de 1869 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus inscrite sur les listes électorales.
(2) Sondage Ifop pour le Nouvel Observateur, réalisé par internet du 1er au 4 octobre 2013, auprès d’un échantillon de 1893 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d’un échantillon de 1995 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
(3) Sondage Ifop pour le Journal du Dimanche, réalisé par internet du 14 au 17 janvier 2014, auprès d’un échantillon de 1894 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d’un échantillon de 2000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
(4) Sondage OpinionWay pour le Figaro et LCI, réalisé par internet du 12 au 14 février 2014, auprès d’un échantillon de 2104 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d’un échantillon de 2232 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s