Municipales : les intentions de vote à Biarritz


Tendance des sondages : incertain
(maire actuel : Didier Borotra, MoDem)

Au premier tour de l’élection municipale de mars prochain, le sondage de l’Ifop mené à la mi-février montre un fort éparpillement des voix entre les différentes listes proposées aux suffrages.

La liste regroupant l’UMP, l’UDI et le Parti nationaliste basque, menée par Max Brisson arrive en tête avec 26% des intentions de vote. L’écart avec la liste de gauche (PRG-PS-PCF-Génération écologie) de Guy Lafite et assez réduit. Celle-ci recueille en effet 23% des intentions de vote et pourrait donc être réellement en tête du fait de la marge d’erreur (+ ou – 4 points).

La troisième position du 1er tour est disputée. Elle pourrait revenir soit à Michel Veunac et sa liste MoDem-Abertezaleen Batasuna (17% des intentions de vote) ou à Jean-Benoît Saint-Cricq (divers droite, 15%). Ce dernier réalise un score très en-deçà de celui réalisé en 2008 (27% au premier tour), mais l’éparpillement des listes à droite y était moins important (2 listes en 2008 contre 4 aujourd’hui).

Les autres listes ne devraient pas pouvoir se maintenir au second tour :
– la liste du FN, menée par Franck Perrin recueille 6% des intentions de vote et réalise donc un score assez décevant puisque Marine Le Pen avait presque atteint les 10% des voix au premier tour de l’élection présidentielle ;
– le Front de gauche allié avec Europe Ecologie les Verts, liste conduite par Mathieu Accoh, enregistre 5% des intentions de vote ;
– la liste de Richard Tardits (divers droite) attire 5% des électeurs ;
– Guillaume Barucq (sans étiquette), avec 3% des intentions de vote, arrive en dernière position.

Le second tour apparaît aujourd’hui incertain du fait de la reproduction possible d’une quadrangulaire, comme en 2008. Si tous les candidats en mesure de se maintenir se présentaient au second tour, la liste de Max Brisson (UMP-UDI-Parti nationaliste basque), créditée de 30% des intentions de vote, n’est pas assurée de sa victoire face à la liste de gauche de Guy Lafite (PRG, PS, PC, Génération écologie) qui en recueille 28%. L’écart est en effet compris dans la marge d’erreur. La liste de Michel Veunac (Modem-Abertezaleen Batasuna) obtient alors 22% des intentions de suffrage et celle de Jean-Benoît Saint-Cricq (divers droite) 20%.

En revanche, si Jean-Benoît Saint-Cricq décide de ne pas se présenter indépendamment au second tour, la droite est alors assurée de la victoire : la liste de Mac Brisson recueille alors 42% des intentions de vote, contre 30% pour la liste de gauche de Guy Lafite et 28% pour la liste de Michel Veunac (Modem-Abertezaleen Batasuna).

Résultats détaillés

Intentions de vote à Biarritz (13-15 février 2014 - Ifop)
Intentions de vote à Biarritz (13-15 février 2014 – Ifop)

Références

Sondage Ifop pour Sud Ouest et France Bleu Gironde, réalisé par téléphone du 13 au 15 février 2014 auprès d’un échantillon de 505 personnes, représentatif de la population de Biarritz âgée de 18 ans et plus et inscrite sur les listes électorales.

RETOUR AU RÉCAPITULATIF DE L’ENSEMBLE DES SONDAGES D’INTENTIONS DE VOTE POUR LES MUNICIPALES

 

VOIR AUSSI NOTRE NOTE DE LECTURE POUR LES SONDAGES D’INTENTIONS DE VOTE

 

Advertisements

2 commentaires sur “Municipales : les intentions de vote à Biarritz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s