Municipales : les intentions de vote à Angoulême


Tendance des sondages : incertain
(maire actuel : Philippe Lavaud, PS)

La situation politique à Angoulême apparaît incertaine à un mois des élections municipales. Le sondage de l’Ifop réalisé à la mi-février montre que cette ville pourrait basculer à droite à l’issue du scrutin.

Au premier tour, la liste du maire sortant, Philippe Lavaud (PS) recueille 30% des intentions de vote et est donc talonnée par celle de son principal adversaire, Xavier Bonnefont (UMP) avec 27% des intentions de vote. L’écart entre les deux listes est compris dans la marge d’erreur : l’une comme l’autre pourrait arriver en tête au premier tour. Lire la suite

Publicités

Municipales : les intentions de vote à Biarritz


Tendance des sondages : incertain
(maire actuel : Didier Borotra, MoDem)

Au premier tour de l’élection municipale de mars prochain, le sondage de l’Ifop mené à la mi-février montre un fort éparpillement des voix entre les différentes listes proposées aux suffrages.

La liste regroupant l’UMP, l’UDI et le Parti nationaliste basque, menée par Max Brisson arrive en tête avec 26% des intentions de vote. L’écart avec la liste de gauche (PRG-PS-PCF-Génération écologie) de Guy Lafite et assez réduit. Celle-ci recueille en effet 23% des intentions de vote et pourrait donc être réellement en tête du fait de la marge d’erreur (+ ou – 4 points). Lire la suite

Municipales : les intentions de vote à Angers

Mis à jour : 9 mars 2013

 

Tendance des sondages : incertain
(maire actuel : Frédéric Béatse, PS)

Gagnée de justesse par la gauche en 2008 (50,6% des suffrages), la ville d’Angers pourrait basculer à droite à l’issue des élections municipales de mars. Le sondage TNS Sofres réalisé mi-février démontrait que la gauche et la droite étaient alors au coude-à-coude. Effectué deux semaines plus tard, un sondage Ipsos montre un rapport de force désormais favorable à la droite dans la cité angevine.

Au premier tour, la liste du maire sortant, Frédéric Béatse (PS), qui regroupe les socialistes, les communistes et les écologistes, avec 26% des intentions de vote (-4 points par rapport à l’enquête de mi-février), arrive loin derrière la liste de Christophe Béchu (UMP-MoDem), qui en obtient 41% (+5 points). Lire la suite

54% des Français ne regrettent pas Nicolas Sarkozy

Tandis que François Hollande atteint de nouveaux records d’impopularité, Nicolas Sarkozy orchestre des apparitions pour se rappeler au bon souvenir des Français. Les spéculations sur son éventuelle candidature à l’élection présidentielle de 2017 vont bon train. Néanmoins, si l’ancien président rencontre un accueil très chaleureux parmi ses soutiens, force est de constater que l’empreinte qu’il a laissé dans l’opinion reste assez mitigée.

Aujourd’hui, seuls quatre Français sur dix déclarent « regretter Nicolas Sarkozy comme président de la République ». Parmi eux, seuls 18% disent le regretter « beaucoup », tandis qu’il n’est qu' »un peu » regretté par 22%.

Cette opinion n’a que peu évolué ces derniers mois. En octobre 2013 et en mars 2013, la proportion de Français ayant la nostalgie de l’ancien président était strictement identique (40%). Elle était un peu plus fort en octobre 2012, peu après l’élection présidentielle (44%) mais restait néanmoins minoritaire.

Regret Sarkozy graphique Lire la suite

Municipales : les intentions de vote à Cognac


Tendance des sondages : victoire de la gauche
(maire actuel : Michel Gourinchas, PS)

Le maire de Cognac, Michel Gourinchas, apparaît en position favorable pour sa réélection d’après le sondage de l’Ifop mené en février dans la commune.

Au premier tour, la liste de gauche (PS-EELV) du maire sortant arrive en tête des intentions de vote avec 43%. Il devance assez nettement Noël Belliot (UMP-UDI) (35%). Le Front national, dont la liste est conduite à Cognac par Isabelle Lassalle, devrait pouvoir se maintenir au second tour puisque le parti obtient 13% des intentions de suffrage. La liste regroupant le Parti de Gauche et le NPA, menée par Brigitte Bonneau, recueille 8% des intentions de vote. Lire la suite

François Hollande, plus impopulaire que jamais

Les derniers sondages de popularité du président de la République montrent un nouveau recul de François Hollande dans l’opinion. Alors que la popularité du président s’était très légèrement redressée en décembre, celle-ci repart clairement à la baisse, sous l’effet d’un rejet de plus en plus fort de sa politique dans les rangs de la gauche. Ce rejet tient à deux causes principales. D’abord, un questionnement profond sur la politique menée, telle qu’incarnée par « pacte de responsabilité », trop éloigné du logiciel de gauche pour être largement accepté par la base électorale du président, surtout quand cette politique économique ne recueille aucun résultat perceptible pour l’instant. Deuxièmement, des interrogations sur la volonté du gouvernement à agir, relancées par le retrait de la loi famille. Conjointement, l’image du président a également été affectée par l’ « affaire Gayet », qui vient mettre en doute les qualités personnelles d’un président jusqu’ici considéré comme « sympathique » et « honnête ».

Tous les instituts mesurent une cote de popularité stable ou à la baisse pour le président, comme le présente le graphique ci-dessous (cliquez pour agrandir) :

Récapitulatif des sondages de popularité de François Hollande (% opinions positives)
Récapitulatif des sondages de popularité de François Hollande (% opinions positives)

Lire la suite

Elections européennes : un sondage OpinionWay donne l’UMP en tête des intentions de vote

Après trois sondages de l’Ifop, OpinionWay vient de publier sa première enquête d’intentions de vote pour les élections européennes. Si les résultats ne sont pas fondamentalement différents des études de l’Ifop, le sondage d’OpionWay permet néanmoins d’apporter quelques nuances.

Le FN et l’UMP en tête des intentions de vote

Dans cette enquête, c’est l’UMP qui arrive en tête des intentions de vote avec 22% et non pas le Front national, comme dans toutes les études réalisées par l’Ifop. L’UMP devance donc le parti de Marine Le Pen, qui attire 20% des électeurs selon cette étude. L’écart entre l’UMP et le FN reste néanmoins compris dans la marge d’erreur du sondage. ce qui signifie qu’il pourrait être en tête dans l’opinion à l’heure actuelle. La conclusion à tirer de cette nouvelle enquête est que l’UMP et le Front national sont aujourd’hui au coude-à-coude dans l’optique du scrutin européen. En moyenne, ils recueillent tous les deux 22% d’intentions de vote (cf. tableau infra). Lire la suite

Municipales : les intentions de vote à Rodez


Tendance des sondages : victoire de gauche
(maire actuel : Christian Teyssèdre, PS)

 

Le maire sortant de Rodez, Christian Teyssèdre (PS), part très largement favori pour le scrutin municipal de mars prochain d’après les deux sondages réalisés dans la ville (Ifop début février et Ipsos à la fin du même mois). Sa réélection apparaît quasiment assurée.

 

La gauche domine au premier tour

La dernière étude lui accorde 42% des intentions de vote dès le premier tour, soit une baisse de 3 points par rapport au sondage de l’Ifop de début février (45%). Christian Teyssèdre devrait donc, à la différence de 2008 où il avait obtenu la majorité absolue dès le premier tour (52%), affronter un deuxième tour de scrutin. Lire la suite

Municipales : les intentions de vote à Boulogne-sur-Mer


Tendance des sondages : victoire de la gauche
(maire actuelle : Mireille Hingrez-Céréda, PS)

Le ministre des Transports Frédéric Cuvillier devrait être élu dès le premier tour dans sa ville, comme en 2008. Il recueille en effet 55% des intentions de vote dans le sondage Ifop réalisé les 11 et 12 février.

Pour autant, sa victoire ne devrait pas être aussi éclatante qu’il y a six ans, lorsqu’il avait été dès le premier tour avec 72% des voix. Ce fort recul ne s’explique pas uniquement par la présence d’une liste du parti de gauche (4% des intentions de vote) alors que Frédéric Cuvillier était le seul candidat de gauche en 2008. Lire la suite

Municipales : les intentions de vote à Vallauris


Tendance des sondages : incertain
(maire actuel : Alain Gumiel, UMP)

A Vallauris, au premier tour, la liste du maire sortant Alain Gumiel (UMP) recueille 23% des intentions de vote. Elle arrive donc à égalité avec la liste de Michelle Salucki (divers droite) qui en obtient 24%. Robert Crépin, soutenu par le rassemblement bleu Marine et le Front national réalise un très bon score, avec 19% des intentions de vote dans une ville où Marine Le Pen avait recueilli 22% des suffrages au premier tour de l’élection présidentielle.

La gauche reste faible à Vallauris et la liste de Jean-Lou Pece arriverait en quatrième position du premier tour, derrière le FN. Il obtient 17% des intentions de vote. Lire la suite