Quelles franges de l’électorat les principaux ministres séduisent-ils ?

Au sein d’un gouvernement très majoritairement impopulaire (seuls 22% déclarent en avoir une « bonne opinion » selon un sondage Odoxa), certains ministres parviennent à tirer leur épingle du jeu. Ceux occupant des portefeuilles régaliens satisfont ainsi une majorité de Français d’après une étude de l’Ifop. Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, qui pourrait bientôt quitter le gouvernement pour prendre la tête de liste socialiste aux élections régionales en Bretagne, est celui qui est le plus apprécié, avec 59% de Français satisfaits de son action (1). Une majorité des personnes interrogées se déclare également satisfaite de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères (56%) et de Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur (53%). Le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, parvient également à satisfaire près d’un Français sur deux (47%) et dispose donc d’une opinion légèrement plus favorable que le Premier ministre, Manuel Valls (45%).

Satisfaction ministres ifop sondage Lire la suite

Le PS sera-t-il au second tour de l’élection présidentielle ?

Il reste pratiquement deux ans avant la prochaine élection présidentielle, mais celle-ci est déjà dans toutes les têtes. Toujours fortement impopulaire et après avoir essuyé de larges défaites à toutes les élections intermédiaires jusqu’ici, le président de la République apparaît en grande difficulté. A l’heure actuelle, aucun des sondages publiés en vue de l’élection présidentielle ne lui laisse augurer une qualification au second tour de la prochaine élection présidentielle.

 

Aujourd’hui, François Hollande ne semble pas en mesure de se qualifier pour le second tour de l’élection présidentielle

Le sondage publié par l’Ifop hier ne fait pas exception. Avec des hypothèses de candidats calquées sur celles de la précédente élection (sauf pour EELV où Cécile Duflot est testée en lieu et place d’Eva Joly), François Hollande n’obtient que 20% des voix et se révèle donc distancé par le candidat des Républicains Nicolas Sarkozy (24%) et Marine Le Pen (26%), en tête des intentions de vote à l’heure actuelle.

Ces résultats sont peu encourageants pour le chef de l’État. S’il lui reste encore du temps pour tenter d’améliorer la situation (Retournement de la conjoncture économique ? Réduction des candidatures à gauche ? Effondrement de ces rivaux ?), ce score démontre que la tâche est ardue. Cependant, François Hollande semble déjà avoir accompli une partie du chemin en distançant aujourd’hui nettement François Bayrou (11% des intentions de vote), alors que celui-ci semblait en mesure de lui ravir la troisième place dans l’enquête réalisée en octobre 2014 :

intentions de vote présidentielle août 2015

Lire la suite