Les jeunes et les catégories modestes se sont largement abstenus lors du premier tour des élections municipales

Avec un taux d’abstention de 36,45%, le premier tour des élections municipales de 2014 atteint un nouveau record. L’abstention augmente de 3 points par rapport à 2008 (33,5%) et de 6 points par rapport à 2001 (30,6%). Sous la Ve République, dans les élections municipales antérieures à 2001, jamais le taux d’abstention n’a dépassé les 30% (de 21,1% à 27,2% de 1959 à 1989).

Cette abstention n’est pas uniforme selon les catégories de population. Le facteur influençant le plus la participation est l’âge. Selon les différents sondages réalisés le jour du vote, au moins un Français âgé de moins de 35 ans sur deux ne s’est pas rendu aux urnes pour le premier tour des élections municipales. A l’inverse, les plus âgés effectuent très massivement leur devoir citoyen : plus de huit Français âgés de plus de 65 ans sur dix ont voté pour élire leurs conseillers municipaux.

Lire la suite

Comparaison entre les taux de participation à 12h et 17h et la participation finale

Les jours d’élection, dès 12h, le ministère de l’Intérieur livre le taux de participation partiel au scrutin. S’ensuit alors un jeu de comparaison pour essayer d’estimer le taux de participation final (et souvent des suppositions pour savoir quel candidat est avantagé par cette baisse ou hausse de la participation).

Pour ce second tour de l’élection présidentielle, le taux de participation était de 30,66% à 12h et de 71,96%à 17h, soit des scores supérieurs au premier tour, mais nettement inférieurs à ceux de 2007 (respectivement 34,11% et 75,11%).

Voici un rappel des taux de participation partiels et finaux en France métropolitaine pour l’élection présidentielle depuis 1981 (clic pour agrandir) :

Lire la suite