Municipales : les intentions de vote à Amiens

Mis à jour : 18 mars 2014

 

Tendance des sondages : incertain
(maire actuel : Gilles Demailly, PS)

 

Le sondage effectué par l’Ifop entre le 27 février et le 1er mars à Amiens indiquait que la ville devrait basculer à droite lors des élections municipales des 23 et 30 mars, bien qu’elle ait très majoritairement voté pour François Hollande lors de l’élection présidentielle (60% au second tour). Un autre sondage réalisé deux semaines plus tard (14-15 mars) par Ipsos montre au contraire un scrutin indécis avec gauche et droite à égalité au second tour.

 

Au premier tour, les deux sondages donnent des résultats assez convergents. Soulignons néanmoins que celui de l’Ifop, effectué avant le dépôt des candidatures, n’inclut pas certains petits candidats.

Dans ces enquêtes, la liste de Brigitte Fouré (UMP-UDI-MoDem-DLR) est en tête au premier tour, avec 42% des intentions de vote. Elle devance donc de 10 points la liste de Thierry Bonté (PS, PC, EELV) qui brigue la succession de Gilles Demailly, actuel maire d’Amiens (PS) qui a décidé de ne pas concourir à un nouveau mandat après sa victoire surprise face au ministre Gilles de Robien en 2008. Avec 32%, la liste des socialistes est donc en net recul par rapport à 2008 (41,4% des voix au premier tour). A sa gauche, la liste de Cédric Maisse (divers gauche), soutenue par le parti de gauche, obtient 8% des intentions de vote dans le sondage Ifop qui ne testait pas la liste de Lutte ouvrière. Dans le sondage d’Ipsos, cette dernière, menée par Bruno Paleni, est créditée de 3% des intentions de vote et la liste de Cédric Maisse n’en obtient, par conséquent, plus que 6%. Ensemble, ces deux listes rassemblent l’équivalent de la somme des voix qui s’étaient portées sur les partis à la gauche du PS en 2008 (6,4% pour la LCR et 3,1% pour LO). Lire la suite

Publicités