Municipales : les intentions de vote à Saint-Denis


Tendance des sondages : victoire de la gauche
(maire actuel : Didier Paillard, PCF)

 

Saint-Denis est une ville profondément ancrée à gauche. Comme pour d’autres villes de Seine-Saint-Denis, l’enjeu de l’élection n’est pas de savoir si la gauche ou la droite l’emportera, mais si les communistes pourront conserver cette commune convoitée par les socialistes.

Le sondage effectué par PollingVox du 7 au 10 mars 2014 montre une nette avance du maire sortant communiste, Didier Paillard, sur les socialistes au premier tour. Sa liste, soutenue par le Front de gauche, le MRC et Europe Ecologie les Verts obtient 44% des intentions de vote, soit 10 points de plus que la liste PS du député Mathieu Hanotin (34%). Distancés, les socialistes augmenteraient cependant nettement leur score par rapport à 2008 (22,6% pour la liste socialiste de Georges Sali). Lire la suite

Publicités

Municipales : les intentions de vote à Dieppe


Tendance des sondages : victoire de la gauche
(maire actuel : Sébastien Jumel, PCF)

 

L’actuel maire de Dieppe, Sébastien Jumel (PCF) se représente pour un second mandat à la tête de la ville. Le sondage réalisé par Ipsos début mars montre que celui-ci devrait être réélu.

 

La liste conduite par le maire sortant, et soutenue par le Front de gauche et Europe Ecologie les Verts, arrive largement en tête au premier tour, avec 44% des intentions de vote. Sébastien Jumel ne sera donc pas élu au premier tour, comme en 2008, où la gauche unie (PCF-PS-Verts) avait obtenu 56% des voix. Ceci s’explique par la présence de la liste de Bernard Brébion (divers gauche), qui recueille 18% des intentions de vote et pourra donc se maintenir au second tour.

La liste de droite (UMP-UDI) conduite par André Gautier arrive en deuxième position du premier tour, avec 28% des intentions de vote. La droite recule nettement par rapport à 2008 où elle avait obtenu 41% des voix. Cependant, à l’époque, la liste de l’UMP était seule à droite. A la différence du précédent scrutin, une liste du Front national sera présente le 23 mars prochain. Celle-ci, conduite par Stéphane Mauger obtient 9% des intentions de vote dans le sondage d’Ipsos, ce qui signifie que le Front national pourrait parvenir à se maintenir au second tour. La marge d’erreur du sondage ne permet en effet pas de savoir si ce score ne passe pas la barre des 10%.

Lire la suite

Municipales : les intentions de vote à Corbeil-Essonnes


Tendance des sondages : incertain
(maire actuel : Jean-Pierre Bechter, UMP)

 

La situation politique à Corbeil-Essonnes est particulière. Deux scrutins municipaux y ont eu lieu depuis 2008, après l’annulation de l’élection de Serge Dassault (UMP) pour « dons d’argent ». Déclaré inéligible, celui-ci a laissé la place à son bras droit, Jean-Pierre Bechter, qui a remporté l’élection partielle de 2009 à un cheveu (50,1% des voix). Ce scrutin a été annulé par le Conseil d’Etat au motif que les bulletins de vote du candidat de l’UMP n’étaient pas conformes au code électoral. Dans la dernière élection qui s’est tenue en 2010, Jean-Pierre Bechter l’a de nouveau emporté, avec une plus large avance (53,7% des voix).

Aujourd’hui, le rapport de force apparaît toujours aussi serré à Corbeil-Essonnes et le sondage réalisé par l’Ifop début mars ne permet pas de déterminer qui remportera la mairie.

Lire la suite