Les intentions de vote aux élections municipales pour le second tour

 

Neuf sondages d’intentions de vote ont été publiés dans l’entre-deux-tours des élections municipales. Leurs résultats détaillés sont disponibles ci-dessous. Ces études doivent naturellement être lues avec toutes les précautions d’usage.

Béziers
La Rochelle
Limoges
Montpellier
Paris 14e arrondissement
Perpignan
Strasbourg
Toulouse

Lire la suite

54% des Français ne regrettent pas Nicolas Sarkozy

Tandis que François Hollande atteint de nouveaux records d’impopularité, Nicolas Sarkozy orchestre des apparitions pour se rappeler au bon souvenir des Français. Les spéculations sur son éventuelle candidature à l’élection présidentielle de 2017 vont bon train. Néanmoins, si l’ancien président rencontre un accueil très chaleureux parmi ses soutiens, force est de constater que l’empreinte qu’il a laissé dans l’opinion reste assez mitigée.

Aujourd’hui, seuls quatre Français sur dix déclarent « regretter Nicolas Sarkozy comme président de la République ». Parmi eux, seuls 18% disent le regretter « beaucoup », tandis qu’il n’est qu' »un peu » regretté par 22%.

Cette opinion n’a que peu évolué ces derniers mois. En octobre 2013 et en mars 2013, la proportion de Français ayant la nostalgie de l’ancien président était strictement identique (40%). Elle était un peu plus fort en octobre 2012, peu après l’élection présidentielle (44%) mais restait néanmoins minoritaire.

Regret Sarkozy graphique Lire la suite

Municipales : les intentions de vote à Boulogne-sur-Mer


Tendance des sondages : victoire de la gauche
(maire actuelle : Mireille Hingrez-Céréda, PS)

Le ministre des Transports Frédéric Cuvillier devrait être élu dès le premier tour dans sa ville, comme en 2008. Il recueille en effet 55% des intentions de vote dans le sondage Ifop réalisé les 11 et 12 février.

Pour autant, sa victoire ne devrait pas être aussi éclatante qu’il y a six ans, lorsqu’il avait été dès le premier tour avec 72% des voix. Ce fort recul ne s’explique pas uniquement par la présence d’une liste du parti de gauche (4% des intentions de vote) alors que Frédéric Cuvillier était le seul candidat de gauche en 2008. Lire la suite

Municipales : les intentions de vote à Vallauris


Tendance des sondages : incertain
(maire actuel : Alain Gumiel, UMP)

A Vallauris, au premier tour, la liste du maire sortant Alain Gumiel (UMP) recueille 23% des intentions de vote. Elle arrive donc à égalité avec la liste de Michelle Salucki (divers droite) qui en obtient 24%. Robert Crépin, soutenu par le rassemblement bleu Marine et le Front national réalise un très bon score, avec 19% des intentions de vote dans une ville où Marine Le Pen avait recueilli 22% des suffrages au premier tour de l’élection présidentielle.

La gauche reste faible à Vallauris et la liste de Jean-Lou Pece arriverait en quatrième position du premier tour, derrière le FN. Il obtient 17% des intentions de vote. Lire la suite

Municipales : les intentions de vote à Hyères


Tendance des sondages : incertain
(maire actuel : Jacques Politi, divers droite)

Le prochain scrutin municipal devrait être serré à Hyères selon le sondage CSA réalisé dans la ville en octobre dernier. Le maire sortant, Jacques Politi (divers droite) n’est pas du tout assuré de faire un nouveau mandat. Au premier tour, il est même distancé : avec 18% des intentions de vote, sa liste arrive derrière celle de la gauche (PS-EELV) conduite par William Seemuller (24%), derrière la liste UMP de Jean-Pierre Giran (23%) et derrière la liste du Front national menée par Bruno Gollnisch (22%). Francis Roux et sa liste UDI arrivent en dernière position et seraient en position de se maintenir au second tour (13% des intentions de vote). Lire la suite

Municipales : les intentions de vote à Draguignan


Tendance des sondages : victoire de la droite
(maire actuel : Max Piselli, divers droite)

Le maire sortant de Draguignan, Max Piselli, ne se représente pas. Son dauphin désigné, le député UMP Olivier Audibert-Troin, apparaît en excellente posture pour lui succéder selon le sondage de l’institut CSA réalisé en décembre dernier. En effet, au premier tour, celui-ci obtient 45% des intentions de vote. La liste de Richard Strambio, adjoint dissident, réalise un très bon score avec 21% des intentions de vote. Son résultat est équivalent à celui du Front national : la liste menée par Valéria Vecchio attire 20% des intentions de vote. Lire la suite

Municipales : les intentions de vote à Brignoles


Tendance des sondages : incertain
(maire actuel : Claude Gilardo, PCF)

La victoire électorale d’un candidat du Front national dans le canton de Brignoles, en octobre dernier, a été largement médiatisée. La ville même de Brignoles s’avère être, comme sa région, une zone de force du parti frontiste. Au premier tour de l’élection municipale, le candidat du FN Laurent Lopez, celui-là même qui a été élu conseiller départemental dans le canton, recueille 37% des intentions de vote dans le sondage CSA réalisé sur la commune en décembre dernier.

Il arrive donc en tête et devance la liste de gauche de Jean Broquier (30% des intentions de vote) et celle de l’UMP conduite par la députée Josette Pons. La liste UDI de Jean-Michel Rousseaux ne recueille que 8% des intentions de suffrages. Lire la suite

Municipales : les intentions de vote à Hénin-Beaumont

Mis à jour : 19 mars 2014
Tendance des sondages : incertain
(maire actuel : Eugène Binaisse, divers gauche)

 

Hénin-Beaumont est sans doute l’une des terres de conquête du Front national les plus connues. Suite aux poursuites pour détournement de fonds à l’encontre de l’ancien maire socialiste, Gérard Dalongeville, le scrutin municipal organisé en 2009 avait vu le FN frôler la victoire. Steeve Briois avait en effet obtenu 48% des voix au second tour et n’avait perdu que de peu face à la liste de gauche de Daniel Duquenne. Suite à une maladie, ce dernier a laissé son siège de maire à Eugène Binaisse, qui se représente pour l’élection de 2014. Plus que jamais, le Front national espère engranger une victoire dans cette commune où il est très implanté.

Cette victoire n’est néanmoins pas jouée. Les trois sondages réalisés dans la commune (CSA en janvier, Ifop en février et Ipsos en mars) montrent un rapport de force serré et donc incertain. Néanmoins, la tendance est à la progression du Front national et potentiellement, à sa victoire. Au second tour, face à la liste de gauche d’Eugène Binaisse, la liste frontiste de Steeve Briois recueille, dans le sondage CSA réalisé en janvier sur la commune, 46% des intentions de vote. Dans le sondage de l’Ifop en février, le FN est crédité de 50,5% des intentions de suffrages. Dans le dernier sondage, effectué par Ipsos une semaine avant le scrutin, la liste de Steeve Briois obtient 52% d’intentions de vote. Ces résultats restent cependant compris dans la marge d’erreur et déterminer le nom du vainqueur serait hasardeux.
Lire la suite

Municipales : les intentions de vote à Marseille

(Mis à jour : 19 mars 2014)

Tendance des sondages : incertain
(maire actuel : Jean-Claude Gaudin, UMP)

 

Quinze sondages publiés ont été réalisés dans la cité phocéenne en vue du prochain scrutin municipal. La deuxième ville de France constitue un enjeu fort de ces élections puisqu’elle apparaît comme la seule très grande ville à pouvoir basculer à gauche. Le maire actuel, Jean-Claude Gaudin (UMP), semble en effet susceptible de laisser sa place, mais le scrutin s’avère très incertain.

Notons en premier lieu que certains sondages ont été effectués sur l’ensemble de la ville. Or, l’élection se joue par secteur. Si les sondages effectués sur l’ensemble de Marseille sont naturellement instructifs sur le rapport de force, ils ne permettent pas de désigner un vainqueur, déterminé par le nombre de sièges de conseillers municipaux conquis. Ce mode de scrutin implique que le vainqueur en voix n’est pas forcément vainqueur en sièges.

Par ailleurs, six sondages ont  été conduits dans le IIIe secteur, certainement le plus susceptible de « faire » l’élection : son basculement à gauche devrait permettre à Patrick Mennucci de conquérir la mairie. Ce basculement, s’il n’est pas garanti, est loin d’être impossible comme le montrent ces études. En revanche, les enquêtes montrent que le premier et le sixième secteur devraient ne pas changer de majorité.

Lire la suite

Municipales : les intentions de vote à Paris

Mis à jour : 21 mars 2014
 
Tendance des sondages : victoire de la gauche
(maire actuel : Bertrand Delanoë, PS)

 

Depuis que l’offre politique s’est stabilisée à Paris, dix-huit sondages ont été réalisés dans la capitale. Huit portent sur l’ensemble de la ville et dix ont été conduits dans des arrondissements en particulier (5e, 7e, 12e, 14e et 15e).

Les sondages sur l’ensemble de la ville nous permettent de connaître le rapport de force à Paris. Cependant, comme à Marseille ou à Lyon, dans la capitale, le scrutin ne se joue pas au niveau de l’ensemble de la commune. La mairie parisienne se gagne arrondissement par arrondissement et la liste ayant obtenu le plus de conseillers de Paris dans les différents arrondissements peut faire élire son candidat au poste de maire. A Paris, le vainqueur en sièges de conseillers n’est pas forcément le vainqueur en voix sur l’ensemble de la ville. Ainsi, les sondages sur l’ensemble de Paris ne permettent pas de connaître le vainqueur, ils ne sont néanmoins pas exempts d’enseignements.

Lire la suite