Municipales : les intentions de vote à Albertville


Tendance des sondages : incertain
(maire actuel : Philippe Masure, PS)

 

Conquise à une courte majorité par la gauche en 2008 (51% des voix contre 49%), Albertville pourrait revenir à droite lors du prochain scrutin municipal. Celui-ci y apparaît très indécis.

 

Le sondage réalisé par BVA dans la ville début mars montre qu’au premier tour, la liste de Martine Berthet (UMP), avec 34% des intentions de vote, devance la liste de Noëlle Aznar-Molliex (PS-EELV) (30% des intentions de vote).

Lire la suite

Municipales : les intentions de vote à Orléans


Tendance des sondages : victoire de la droite
(maire actuel : Serge Grouard, UMP)

 

Maire d’Orléans depuis 2001, Serge Grouard devrait être facilement réélu lors du prochain scrutin municipal, alors que l’élection avait été relativement serrée en 2008 (51,4% contre 48,6%). Il s’imposerait dans une ville qui avait majoritairement voté pour François Hollande en 2012 (54% des voix au second tour).

 

Le sondage Ipsos réalisé début mars indique que Serge Grouard arrive nettement en tête du premier tour, avec 46% des intentions de vote. Il ferait donc un peu moins bien que son score de 2008 (-3 points), ce qui s’explique notamment par la présence d’une liste du Front national cette année, ce qui n’était pas le cas lors de la précédente élection. Cette liste frontiste conduite par Philippe Lecoq recueille 8% des intentions de vote et ne fait donc pas le plein des voix obtenues par Marine Le Pen à l’élection présidentielle dans la commune (12%). Le Front national devrait donc ne pas pouvoir se maintenir au second tour, néanmoins cette hypothèse ne peut être totalement exclue du fait de la marge d’erreur. Lire la suite

Municipales : les intentions de vote à Auxerre


Tendance des sondages : incertain
(maire actuel : Guy Férez, PS)

 

Concourant pour un troisième mandat à la maire d’Auxerre, Guy Férez part favori dans l’optique du scrutin des 23 et 30 mars. Néanmoins, une victoire de la droite ne peut être totalement exclue.

La liste menée par Guy Férez, qui regroupe les socialistes et EELV recueille 45% des intentions de vote au premier tour dans le sondage Ipsos réalisé début mars. Si ce score permet au maire sortant de dominer au premier tour, il marque un net recul par rapport à 2008, où Guy Ferez avait été élu dès le premier tour avec 52,4% des voix. Lire la suite

Municipales : les intentions de vote à Briançon


Tendance des sondages : incertain
(maire actuel : Gérard Fromm, PS)

 

A Briançon, le maire sortant, Gérard Fromm (PS), a été élu en 2009 lors d’une élection municipale partielle faisant suite à l’annulation du scrutin de 2008 (le maire UMP, Alain Bayrou a été condamné pour avoir fait la promotion du travail de son équipe dans le bulletin municipal juste avant l’élection, en violation du droit électoral). Le sondage réalisé par BVA dans la ville début mars montre que la gauche pourrait garder la ville, mais que la bataille sera rude avec la droite, le scrutin s’annonçant serré.

 

Au premier tour, le maire sortant arrive nettement en tête avec sa liste d’union de la gauche, regroupant le PS, le PC, EELV et le PRG. Il recueille 41% des intentions de vote. Il profite de la division de la droite entre le candidat « officiel », investi par l’UMP et l’UDI, Arnaud Murgia, et la liste de Romain Gryzka (divers droite). Au premier tour, ce dernier prend l’avantage, avec 31% des intentions de vote contre 28% à Arnaud Murgia. L’écart entre les deux candidats reste néanmoins compris dans la marge d’erreur et l’ordre d’arrivée des deux rivaux de droite est donc incertain.

Les intentions de vote à Briançon (4-8 mars 2014 - BVA)
Les intentions de vote à Briançon (4-8 mars 2014 – BVA)

Lire la suite

Municipales : les intentions de vote à Porto-Vecchio


Tendance des sondages : incertain
(maire actuel : Georges Mela, UMP)

 

Le maire de Porto-Vecchio depuis 2005, Georges Mela, se présente de nouveaux aux suffrages de ses administrés. S’il part favori dans l’optique du scrutin des 23 et 30 mars prochains, sa victoire n’est pas acquise.

Au premier tour, la liste UMP de Georges Mela arrive nettement en tête avec 48% des intentions de vote dans le sondage réalisé par OpinionWay début mars. Son principal adversaire, Jean-Christophe Angelini (Campà – Altrimenti) en recueille 43%. Le dernier candidat à cette élection, Michel Giraschi (U Riacquistu di Portivechju) est très nettement distancé, mais avec 10% des intentions de vote, celui-ci pourrait être également en mesure de concourir au second tour. Lire la suite

Municipales : les intentions de vote à Grasse


Tendance des sondages : victoire de la droite
(maire actuel : Jean-Pierre Leleux, UMP)

 

Maire de Grasse depuis 1995, Jean-Pierre Leleux (UMP) ne se représente pas aux suffrages lors de l’élection municipale des 23 et 30 mars. Le sondage réalisé par l’institut CSA les 3 et 4 mars dans la commune montre que son successeur désigné, Jérôme Viaud, arrive très largement en tête des intentions de vote au premier tour. Sa liste UMP est créditée de 38,5% des suffrages.

La deuxième place revient à la liste de gauche conduite par Paul Euzière et soutenue par le PS, EELV et le Front de gauche. Avec 29% des intentions de vote, il augmente son score de 2008 (26,9%) mais il était à l’époque concurrencé par une autre liste de gauche, celle de Bruno Estampe, qui avait recueilli 21,9% des voix. Lire la suite

Municipales : les intentions de vote à Dijon


Tendance des sondages : victoire de la gauche
(maire actuel : François Rebsamen, PS)

 

A Dijon, le maire sortant, le sénateur François Rebsamen, ne devrait avoir aucun mal à garder sa mairie. Un sondage Ifop réalisé du 7 au 9 janvier suggère même que celui-ci pourrait être réélu dès le premier tour. Il y obtient 50% des intentions de vote, contre 27% à la liste UMP et 12% pour la liste du Front national menée par Edouard Cavin. Même s’il devait affronter un second tour, contrairement à 2008, le maire socialiste part très largement favori du fait de sa nette avance au premier tour.

Nous n’avons malheureusement pas pu récupérer les résultats complets de ce sondage, que l’Ifop n’a pas mis à disposition sur son site et que le commanditaire, Dijon l’Hebo, ne propose pas en accès gratuit.

Lire la suite

Municipales : les intentions de vote à Belfort


Tendance des sondages : incertain
(maire actuel : Étienne Butzbach, PS)

 

Le maire de Belfort, Étienne Butzbach, qui a pris la succession de Jean-Pierre Chevènement, n’est pas assuré d’être réélu. La droite peut légitimement espérer conquérir la ville.

 

Le sondage réalisé par BVA début mars montre qu’au premier tour, la liste du maire sortant, soutenue par les socialistes, EELV et le PRG, arrive en deuxième position avec 23% des intentions de vote. Elle est devancée par la liste de Damien Meslot (UMP – résistance citoyenne – génération écologie), qui en recueille 27%. La liste centriste de Christophe Grudler, adoubée par le MoDem et l’UDI, arrive en troisième position avec 19% des intentions de vote. Cette liste pourrait donc choisir de se maintenir de manière indépendante au second tour.

La qualification du Front national au second tour n’est pas assurée. La liste de Marc Archambault recueille 9% des intentions de vote, un score faible au regard des 19% obtenus par Marine Le Pen à l’élection présidentielle à Belfort. La possibilité que le Front national passe la barre des 10% existe bel et bien alors qu’il reste quelques jours de campagne et que le résultat de ce sondage est soumis à une marge d’erreur d’environ 2 points.

Lire la suite

Municipales : les intentions de vote à Metz


Tendance des sondages : incertain
(maire actuel : Dominique Gros, PS)

 

Conquise par la gauche en 2008, la ville de Metz pourrait bien revenir à droite après les élections municipales des 23 et 30 mars. Le sondage BVA réalisé début mars montre en effet que le maire sortant, Dominique Gros (PS) est en difficulté.

 

Au premier tour, sa liste qui regroupe les socialistes et les écologistes d’EELV, avec 37% des intentions de vote, est devancée par la liste de droite (UMP-UDI-MoDem) menée par la députée Marie-Jo Zimmermann, qui en recueille 42%. Lire la suite

Municipales : les intentions de vote à Amiens

Mis à jour : 18 mars 2014

 

Tendance des sondages : incertain
(maire actuel : Gilles Demailly, PS)

 

Le sondage effectué par l’Ifop entre le 27 février et le 1er mars à Amiens indiquait que la ville devrait basculer à droite lors des élections municipales des 23 et 30 mars, bien qu’elle ait très majoritairement voté pour François Hollande lors de l’élection présidentielle (60% au second tour). Un autre sondage réalisé deux semaines plus tard (14-15 mars) par Ipsos montre au contraire un scrutin indécis avec gauche et droite à égalité au second tour.

 

Au premier tour, les deux sondages donnent des résultats assez convergents. Soulignons néanmoins que celui de l’Ifop, effectué avant le dépôt des candidatures, n’inclut pas certains petits candidats.

Dans ces enquêtes, la liste de Brigitte Fouré (UMP-UDI-MoDem-DLR) est en tête au premier tour, avec 42% des intentions de vote. Elle devance donc de 10 points la liste de Thierry Bonté (PS, PC, EELV) qui brigue la succession de Gilles Demailly, actuel maire d’Amiens (PS) qui a décidé de ne pas concourir à un nouveau mandat après sa victoire surprise face au ministre Gilles de Robien en 2008. Avec 32%, la liste des socialistes est donc en net recul par rapport à 2008 (41,4% des voix au premier tour). A sa gauche, la liste de Cédric Maisse (divers gauche), soutenue par le parti de gauche, obtient 8% des intentions de vote dans le sondage Ifop qui ne testait pas la liste de Lutte ouvrière. Dans le sondage d’Ipsos, cette dernière, menée par Bruno Paleni, est créditée de 3% des intentions de vote et la liste de Cédric Maisse n’en obtient, par conséquent, plus que 6%. Ensemble, ces deux listes rassemblent l’équivalent de la somme des voix qui s’étaient portées sur les partis à la gauche du PS en 2008 (6,4% pour la LCR et 3,1% pour LO). Lire la suite