Le PS sera-t-il au second tour de l’élection présidentielle ?

Il reste pratiquement deux ans avant la prochaine élection présidentielle, mais celle-ci est déjà dans toutes les têtes. Toujours fortement impopulaire et après avoir essuyé de larges défaites à toutes les élections intermédiaires jusqu’ici, le président de la République apparaît en grande difficulté. A l’heure actuelle, aucun des sondages publiés en vue de l’élection présidentielle ne lui laisse augurer une qualification au second tour de la prochaine élection présidentielle.

 

Aujourd’hui, François Hollande ne semble pas en mesure de se qualifier pour le second tour de l’élection présidentielle

Le sondage publié par l’Ifop hier ne fait pas exception. Avec des hypothèses de candidats calquées sur celles de la précédente élection (sauf pour EELV où Cécile Duflot est testée en lieu et place d’Eva Joly), François Hollande n’obtient que 20% des voix et se révèle donc distancé par le candidat des Républicains Nicolas Sarkozy (24%) et Marine Le Pen (26%), en tête des intentions de vote à l’heure actuelle.

Ces résultats sont peu encourageants pour le chef de l’État. S’il lui reste encore du temps pour tenter d’améliorer la situation (Retournement de la conjoncture économique ? Réduction des candidatures à gauche ? Effondrement de ces rivaux ?), ce score démontre que la tâche est ardue. Cependant, François Hollande semble déjà avoir accompli une partie du chemin en distançant aujourd’hui nettement François Bayrou (11% des intentions de vote), alors que celui-ci semblait en mesure de lui ravir la troisième place dans l’enquête réalisée en octobre 2014 :

intentions de vote présidentielle août 2015

Lire la suite

Publicités

L’intervention de François Hollande sur TF1 ne fait pas repartir ses sondages de popularité à la hausse

Après sa prestation télévisuelle sur TF1, certains sondages ont laisser augurer une légère hausse de la popularité de François Hollande. Les enquêtes réalisées juste après son « direct avec les Français » le 6 novembre dessinaient en effet une augmentation des opinions positives :

– dans le baromètre Ifop / Paris Match (les personnalités) dont le terrain s’est terminé le 8 novembre, François Hollande gagnait 3 points par rapport au mois d’octobre, à 29% d’opinions positives.

– dans le baromètre d’OpinionWay (fin du terrain d’enquête le 8 novembre également), il gagnait 1 point de satisfaction, avec 19% des Français se déclarant satisfaits de l’action présidentielle.

– enfin, dans l’étude de LH2 pour l’Obs (fin de terrain le 13 novembre), le gain était également de 1 point, avec 21% de « bonnes opinions ».

Cependant, les études réalisées par la suite ne confirment pas cette hausse et montrent, au contraire, une tendance à la baisse Lire la suite

François Hollande : une impopularité record à 30 mois de mandat

L’impopularité de François Hollande est saisissante lorsqu’on la compare à celle de ses prédécesseurs à l’Elysée : après deux ans et demi de mandat, seuls 13% des Français déclarent encore faire confiance au président de la République selon la dernière enquête du baromètre politique de TNS Sofres. A mi-mandat, Nicolas Sarkozy pouvait se prévaloir d’une cote de confiance deux fois supérieure (37%), de même que Jacques Chirac lors de son deuxième passage à l’Elysée (36%).

La comparaison avec le précédent président socialiste est encore plus cruelle : deux ans et demi après sa première élection, François Mitterrand gardait la confiance de 42% des Français. Durant son deuxième septennat, celle-ci était même majoritaire (60%) à 30 mois de mandat. Cependant, à mi-septennat, la confiance à l’égard du premier président de gauche de la Ve République était plus réduite (37% en 1984 et 39% en 1991).

 

Comparatif popularité Hollande autres présidents république à 30 mois de mandat

En octobre, la popularité de François Hollande est stable, au plus bas

En octobre, la popularité de François Hollande a peu varié. La plupart des indicateurs n’ont pas évolué de façon significative par rapport au mois de septembre, mais on peut cependant dégager une très légère tendance à la hausse par la confrontation des résultats des différents instituts.

Sondages de popularité Hollande octobre 2014Les chiffres sont relativement semblables les instituts (en moyenne 18%), mais ils varient cependant de 14% à 26% en fonction de la formulation des questions et des méthodologies employées par les différents instituts (face à face, téléphone ou internet). Le baromètre de popularité le plus favorable reste traditionnellement celui réalisé par l’Ifop pour Paris Match (tableau de bord des personnalités, la question portant sur l’opinion que l’on se fait de François Hollande), tandis que les questions donnant les chiffres les plus bas sont celles de TNS Sofres, de Yougov et du baromètre Ifop / JDD, qui portent plus spécifiquement sur l’action de François Hollande en tant que président de la République. Lire la suite

La popularité de François Hollande de nouveau en baisse en septembre

Après une légère stagnation au cours de l’été, la popularité de François Hollande s’oriente clairement à la baisse au mois de septembre. La moyenne des indicateurs de popularité de tous les instituts passe, pour la première fois, sous la barre des 20% (17,7). 

Ces nouveaux sondages sanctionnent le changement de gouvernement effectué par l’exécutif fin août. L’éjection des voix dissonantes du gouvernement ne permet pas à François Hollande d’améliorer la perception que les Français se font de lui. Sa conférence de presse non plus. L’affaire Thévenoud et la parution de livre de Valérie Trierweiler viennent en effet contrebalancer deux occasions que le président de la République aurait voulu saisir pour réaffirmer la cohérence de sa politique et sa détermination.

Tendance sondages de popularité de François Hollande septembre 2014

Récapitulatif sondages popularité François Hollande septembre 2014

La cote de popularité de François Hollande repart à la hausse

Après des mois de chute puis de stagnation, la cote de popularité du chef de l’Etat amorce une remontée dans le dernier sondage Ifop/Paris Match (terrain les 31 janvier et 1er février). 43% des Français approuvent désormais l’action du chef de l’Etat, soit une augmentation de 6 points par rapport au mois précédent. Néanmoins, la part des opinions négatives reste toujours plus forte (57%).

Cote de popularité de François Hollande (Ifop / Paris Match)
Cote de popularité de François Hollande (Ifop / Paris Match)

Lire la suite

Les catégories modestes et François Hollande : une défiance qui s’accroît

François Hollande connaît une chute significative de sa popularité depuis son élection. Cette chute cache des disparités fortes selon les catégories de population. Si l’on s’intéresse aux plus modestes d’entre elles, qui ont largement contribué à l’élection du président de la République (en votant pour lui à 60% au second tour selon un sondage CSA*), il apparaît que le désamour est plus rapide parmi les employés et les ouvriers que dans d’autres catégories de la population.

Selon le baromètre politique de TNS Sofres, en septembre, 50% des Français déclarent faire confiance à François Hollande pour résoudre les problèmes qui se posent en France actuellement, soit un recul de cinq points par rapport au mois de juin. Auprès des catégories populaires, ce recul est nettement plus marqué, comme le montrent les graphiques ci-dessous, qui retracent l’évolution de la confiance accordée au président spécifiquement parmi les ouvriers (premier graphique) et les employés (second graphique). Les traits en pointillés rappellent l’évolution chez l’ensemble de la population française.

 

Evolution de la confiance de ouvriers à l’égard de François Hollande (TNS Sofres)

Lire la suite

Une exceptionnelle chute de popularité de l’exécutif ?

Chaque nouveau sondage de popularité semble annoncer une nouvelle diminution des cotes de l’exécutif et les médias se font largement l’écho du désamour grandissant entre François Hollande et Jean-Marc Ayrault d’une part, et l’opinion publique d’autre part. Après être passé il y a quelques semaines sous le seuil symbolique des 50% de popularité, l’exécutif enchaîne des sondages où les avis négatifs l’emportent sur les positifs.

 

Cette faible popularité est particulièrement flagrante pour François Hollande. Comparé, comme il est naturel, avec son prédécesseur Nicolas Sarkozy, le président socialiste apparaît à la traîne dans les études d’opinion. Les principaux indicateurs que nous reprenons ci-dessous montrent que François Hollande accuse de 10 à 15 points d’écart avec son prédécesseur à la même période. Comme nous l’avions noté dans l’un de nos articles précédents, cet écart existait déjà en début de mandat. Ainsi, en juillet, il était environ de 10 points.

Cette comparaison fait apparaître que la chute de popularité de l’exécutif dans les premiers mois d’exercice n’est pas une spécificité du nouvel exécutif. Nicolas Sarkozy et François Fillon l’avaient également connue en 2007. Celle de François Hollande et Jean-Marc Ayrault ne semble pas forcément bien plus forte, mais il est remarquable que celle-ci intervienne alors même que l’exécutif disposait dès le départ d’une moins grande confiance de l’opinion publique.

Récapitulatif des principaux indicateurs de popularité de François Hollande
(cliquez pour agrandir)

Lire la suite

L’analyse sociologique du vote au second tour : selon l’âge et le sexe

Les résultats définitifs du second tour sont désormais connus : 51,62% pour François Hollande et 48,38% pour Nicolas Sarkozy. Sous ce résultat d’ensemble, des disparités fortes se cachent selon les catégories de population. Comment les Français ont-ils voté au second tour selon leurs caractéristiques socio-démographiques ?

Le vote selon l’âge : plus complexe que la formule « les jeunes pour Hollande, les plus âgés pour Sarkozy »

L’âge apparaît comme un facteur assez discriminant lors du vote. Il est d’ailleurs bien établi en sociologie électorale que les jeunes sont davantage portés à voter à gauche, tandis que les personnes les plus âgées tendent plus vers la droite. Néanmoins, l’analyse du vote lors de ce second tour apporte des nuances importante à l’idée que plus on serait âge, plus on voterait à droite.

Vote au second tour de l’élection présidentielle de 2012 selon les tranches d’âge (sondage OpinionWay)

Lire la suite

Resserrement des courbes au second tour mais Hollande toujours nettement en tête

Aujourd’hui paraissent les derniers sondages d’intention de vote avant la période d’interdiction de ceux-ci. Tous, sans exception, montrent un resserrement des courbes entre Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Voici un récapitulatif des derniers sondages parus avant le second tour (clic pour agrandir) :


Ainsi, en moyenne, les instituts donnent le rapport de force suivant : 53% pour François Hollande et 47% pour Nicolas Sarkozy. Les scores varient très peu entre les différents instituts : entre 52% et 53,3% pour le candidat socialiste et entre 46,5% et 48% pour le président sortant. Lire la suite